Le contrat Agile

Cette semaine Xebia vient de mettre à disposition de tous un contrat Agile type sous licence Open Source. Même si c’est l’occasion de faire de la publicité, je ne peux que saluer ce geste. La contractualisation constitue l’un des freins au déploiement des méthodes Agile. En particulier en France dont la culture du forfait classique « perdant/perdant » et du clivage MOA/MOE est lourdement ancrée.

Démarche Xebia : Nous nous sommes attachés à produire un contrat équilibré, intégrant les problématiques des Directions Achats tout en ne pervertissant pas les principes agiles. Ce contrat est le fruit d’un travail réalisé par deux cabinets de conseil spécialisés sur les méthodes agiles ainsi qu’ un cabinet d’avocats assermenté par la justice française.

Résumé du contrat

Outre les clauses habituelles de confidentialité, propriété intellectuelle, etc, le contrat Agile proposé par Xébia se distingue d’un contrat classique sur différents aspects évoqués ci dessous.

Avantages client

Le changement de périmètre fonctionnel est permis. Le principe de troc (Trade in / Trade out) consistant à remplacer un besoin de plus faible valeur ajoutée par un nouveau besoin à plus forte valeur ajoutée et de coût équivalent est proposé afin de respecter les enjeux de budget et de délais. Le client pourra ainsi mettre à profit les idées qui apparaîtront en cours de route (surtout lors des démonstrations des premières fonctionnalités).

Par ailleurs, le client a la possibilité de mettre fin aux développements plus tôt que prévu en cas d’atteinte anticipée des objectifs (ce que l’approche Agile rend possible grâce au développement incrémental centrée sur la production de valeur). Dans ce cas de figure, il est également possible de prévoir une indemnité de préavis pour le prestataire.

Couleur Agile

La couleur Agile est donnée à travers la définition de l’agilité, de ses valeurs et principes. Ces valeurs telles que la transparence ainsi que la recherche de solutions amiables avant la négociation du contrat sont soulignées. Par ailleurs, le chapitre dédié aux définitions ne manque pas de décrire l’ensemble des termes méthodologiques Agile (Scrum en particulier) nécessaires à la bonne lecture du présent contrat. Le Product Backlog ainsi que le document portant la Vision du Produit sont rendus incontournables à travers leur annexion au contrat.

Phases

Le contrat définit les trois phases suivantes :

  • La phase de lancement comptant le sprint 0 de “cadrage” du projet ainsi que les 3 premiers sprints délivrant les premiers incréments du produit et permettant d’étalonner les indicateurs et métriques de pilotage du projet.
  • La phase opérationnelle durant laquelle les sprints s’enchaînent jusqu’à la livraison du logiciel attendu.
  • La phase de finalisation en cas d’atteinte anticipée des objectifs du client.

La recette réalisée par le client se décompose quand à elle en :

  • Recettes incrémentales permettant de vérifier fréquemment (à chaque sprint) la bonne couverture du besoin.
  • Une recette définitive réalisée avant la mise en production.

Engagements

Le prestataire prend ses engagements en relation avec les niveaux de service définis dans le Plan de Qualité de Service (et pénalités associées si nécessaire). Le client dont l’implication contribue également à la réussite du projet prends lui aussi des engagements (par exemple, il devra lever les obstacles remontés par l’équipe de développement dans un délai limité convenu entre les parties).

Le Plan de Qualité de Service propose des exemples d’indicateurs auxquels sont associés des objectifs et seuils d’alerte. Voici un aperçu de ces indicateurs :

  • Prédictibilité : Nombre de fonctionnalités démontrées en fin d’itération par rapport aux fonctionnalités prévues.
  • Productivité : Nombre de “story point” qui ont été implémentés dans un sprint rapporté à la taille de l’équipe.
  • Qualité fonctionnelle : Nombres d’anomalies découvertes après la livraison de l’incrément produit.
  • Qualité technique : Couverture de code par les tests unitaires et complexité cyclomatique.
  • Implication de l’équipe : Lors de chaque rétrospective, chaque membre de l’équipe du prestataire se prononce sur sa propension (sur une échelle de 1 à 5) à recommander cette équipe et ce projet à un de ses collègues.
  • Satisfaction du client : A chaque démonstration de sprint, chaque membre de l’équipe client se prononce sur sa propension (sur une échelle de 1 à 5) à recommander cette équipe et ce projet à un de ses collègues.

Modalité de paiement

Concernant les modalités de paiement, le sprint 0 est facturé au réel puis chaque sprint au forfait (avec une facturation à la fin de chaque sprint). Tous les X sprints, le montant du forfait associé à chaque sprint peut être régularisé d’un commun accord.

A propos de l’auteur

Bonjour, je suis Florent Lothon, manager de génération Y et l'auteur des contenus de ce site. J'y partage mes connaissances et expériences dans le domaine de la gestion de projet agile. Vous pouvez en savoir davantage sur moi et les valeurs qui m'animent, ici.

Partagez vos réflexions 0 commentaires

Partagez vos réflexions :